Malraux écrit "Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie".
En ouvrant un espace inmemori ou en y participant, se dégage de l’inattendu. L’espace d’hommage au défunt donne à savourer ses effets bénéfiques.

Donner du relief à la vie vécue

Contribuer à un espace inmemori, ce n’est pas simplement écrire un mot d’affection aux très proches, ce peut être parler au défunt. Ce geste d’intimité, précieux dans son intention et surgit du cœur, vient conférer de l’épaisseur à la vie du défunt. Les témoignages déposés, les instants d’existence permettent de redécouvrir le défunt dont les morceaux de vie s’assemblent ou s’alignent.

inmemori a aidé notre famille à commémorer la mémoire de mon père, à partager des souvenirs, des photos, des instants de bonheur, à découvrir les mémoires, jusqu'alors insoupçonnées, de nos oncles et tantes — Témoignage de C.D.

La cohérence retrouvée met à l’honneur le défunt dans des micro-instants de vie saillants qu’ils appartiennent à son passé lointain ou à sa vie plus récente. Par exemple, si la personne disparue a été discrète de son vivant, humble et timide, mais qu’elle a tant donné d’elle-même aux autres, les hommages égrenés en seront d’autant plus saisissants et feront rayonner l’empreinte qu’elle laisse dans le cœur des vivants.

Abriter des retrouvailles

L’espace sur internet dédié au défunt, parce qu’il est privé, crée autour de lui une protection rassurante, un univers sécurisant. Chacun peut se projeter dans l’espace par la logique immersive que favorise la photo du défunt qui orne la page. Des encadrés nominatifs hébergent les messages écrits avec le cœur, les mots de chacun, les photos. Cette demeure virtuelle est tout simplement celle de ceux qui ont connu le défunt : sa famille, ses amis, ses voisins, ses soignants, ses collègues, les commerçants de quartier, etc. Malgré la distance géographique ou affective, les retrouvailles s’opèrent.

C'est un endroit où toute personne peut laisser son témoignage sans se presser et en toute sécurité. Pour ma part ça m'a fait du bien pour accepter la situation — Témoignage de C.F.

Un espace inmemori échappe à la solitude du deuil autant qu’il aide à vivre le deuil dans l’intimité de soi ou dans le partage qui fortifie les liens. De ce rassemblement numérique émanent des vapeurs d’affection, de cordialité, de tendresse et de consolation : des vapeurs qui font du bien, une inondation d’amour. C’est sans doute l’imprévisible de l’aura du défunt – comprendre combien il était aimé –, la manifestation d’un invisible de sa vie qui perdure dans les vies de tous. Il se donne à apprécier dans le temps, chacun à son rythme, puisqu’un espace inmemori a une durée d’existence illimitée.

Lire aussi :

inmemori pour se souvenir ensemble

inmemori pour redécourvir un défunt