En ce temps de crise, c'est un des moyens de partager ce moment de communion et de recueillement, puisque la situation ne nous permet pas de nous retrouver.