InMemori a créé pour vous un réservoir de citations sur le deuil réconfortantes. Elles sont destinées à vous inspirer. Y avoir recours dans les étapes du deuil pourra soulager ou fournir un reposoir signifiant aux émotions du deuil. Notre sélection InMemori vous accompagnera à célébrer la vie.

Mettre à votre disposition nos citations sur le deuil les plus inspirantes est pour nous une démarche essentielle d’aide au deuil. InMemori croit en la force bienfaitrice des mots.
Autant ces citations choisies peuvent lever le tabou sur la mort, autant elles peuvent éclairer les cœurs par leur beauté. Nous souhaitons qu’elles sachent jalonner de leur aura lumineuse le temps du deuil.

Certaines citations de notre sélection InMemori ont ce rôle fort de faire vivre le souvenir :

« Que les personnes qui nous quittent ne soient pas simplement des « disparus », des « morts pour rien », mais des personnes dont le visage laisse une trace, une parole, qui puissent mener à une maturation, à une transformation de ceux qui restent. » (Marie de Hennezel)
« Ce que les morts laissent aux vivants, c’est certes un chagrin insondable, mais aussi un surcroît de devoir de vivre, d’accomplir la part de vie dont les morts ont dû apparemment se séparer, mais qui reste intacte. » (François Cheng)
« Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. » (Jean d’Ormesson)

D’autres citations, comme autant d’hommages à la vie, servent à partager de l’espoir :

« Dieu a donné une sœur au souvenir et il l’a appelée espérance. » (Michel-Ange)
« On croit que la mort est une absence, quand elle est une présence secrète. » (Père Antonin Sertillanges)
« Les morts ne sont pas plus loin de nous que les vivants. (...) Aller vers ceux qu'on aime, c'est toujours aller dans l'au-delà. » (Christian Bobin, Pierre,)

On pourra reconnaître avec Marion Muller-Colard la vertu purificatrice du chagrin comme émotion du deuil ou s’appuyer sur la poésie de Pascal Quignard et de Jean Grosjean pour transcrire la trace laissée par le défunt :

« Savoir pleurer est un don de l’esprit. Nous portons sans cesse nos yeux sur le monde. Leur taux d’humidité dira sans mentir si nous sommes capables d’aimer. Les larmes sont conductrices. » (Marion Muller-Colard, Le plein silence)
« Les choses vivantes sont toujours des souvenirs. Nous sommes tous des souvenirs vivants de choses qui étaient belles. La vie est le souvenir le plus touchant du temps qui a produit ce monde. » (Pascal Quignard, Les Solidarités mystérieuses)
« Une fois veuve du jour la nuit garde au cœur et dans le ciel quantité de lueurs éparses. Alors ce que le jour avait de trop voyant s'efface devant ce qu'il a de sous-entendu. » (Jean Grosjean, « Les vasistas »)
« Rarement le sommeil visite le chagrin ; quand il daigne le faire, c’est un consolateur tout-puissant. » (William Shakespeare, « La Tempête »)

Il peut être important de saisir une invitation à réfléchir sur sa finitude et sur ce qu’est la mort :

« Personne ne sait encore si tout ne vit que pour mourir ou ne meurt que pour renaître. » (Marguerite Yourcenar, Anna, soror…)
« Mort à jamais ? Qui peut le dire ? » (Marcel Proust)
« Si la mort n’est pensable ni avant, ni pendant, ni après, quand pourrons-nous la penser ? » (Vladimir Jankélévitch)
« Mort. État instantané, sans passé ni avenir. Indispensable pour l’accès à l’éternité. » (Simone Weil, La pesanteur et la grâce)

Une autre citation sur le deuil emprunte sa profondeur de vue à la voix du défunt sans le trahir :

« Je ne regrette ni d'être venu ni de devoir repartir vers quelque chose d'inconnu dont personne, grâce à Dieu, n'a jamais pu rien savoir. (…) Je me retourne encore une fois sur ce temps perdu et gagné et je me dis, je me trompe peut-être, qu'il m'a donné - comme ça, pour rien, avec beaucoup de grâce et de bonne volonté - ce qu'il y a eu de meilleur de toute éternité : la vie d'un homme parmi les autres. » (Jean d'Ormesson, Qu'ai-je donc fait ?)
« Il y a des gens, on voudrait qu’ils parlent tout le temps, que leur voix dure jusqu’à la fin du monde.  J’aimais t’entendre.  J’aimais entendre les accidents de ton souffle, cette corde pincée d’un soleil dans ta voix. Dans notre voix nous transportons notre enfance comme ces Roms le sac Tati qui contient toute leur vie. Les vivants s’appellent les uns les autres par leur prénom dans la nuit profonde. C’est ce qu’ils font de mieux avec le langage. Ta voix est accrochée aux silences de ce monde comme le crin doré d’un cheval aux barbelés d’une barrière. » (Christian Bobin, Noireclaire)

Notre choix InMemori de citations sur le deuil permet enfin d’inscrire la mort dans la continuité de la vie :

« J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends »
(Guillaume Apollinaire, « L’adieu »)
« Aucun de nous n’aura fait l’expérience de naître à moitié. Aucun de nous ne fera l’expérience de mourir à moitié. De bout en bout, la vie, entière et exclusive. » (Marion Muller-Colard, L'intranquillité)
« On raconte que lorsqu’on meurt on remonte une galerie bordée des êtres aimés ces parents ces amis ces anonymes qui dessinent le sentier cette houle humaine symétrique à celle qui lorsque l’enfant paraît applaudit à grands cris. » (Marion Muller-Colard, Le plein silence)
« L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité. » (Antonine Maillet)

Cet assortiment de citations sur le deuil que nous mettons à votre disposition peut être un appui au moment d’expérimenter les bienfaits de l’écriture thérapeutique et, pourquoi pas, une source d’inspiration pour savoir comment écrire un beau message sur un espace InMemori ou comment écrire des condoléances.

Toujours est-il qu’avec cette sélection des citations sur le deuil les plus inspirantes, nous confions à la mission tutélaire des mots le soin de vous entourer de leur présence étincelante.

En savoir plus : Articles “Les bienfaits de l’écriture thérapeutique”,  “Comment écrire un beau message sur un espace InMemori”, “Comment écrire des condoléances”, “Les étapes du deuil