Comment rédiger un mot de condoléances ?

Comment rédiger un mot de condoléances ?
Sommaire

La rédaction d’un message de condoléances est un exercice délicat. Comment s’exprimer de manière personnelle ? Comment écrire un texte touchant ? inmemori vous propose ici quelques pistes d’inspiration, assorties d’exemples de messages, pour vous aider à trouver le ton, la forme et les mots justes.

Écrire avec les mots du cœur

Le message de condoléances est un témoignage, un acte de partage. C’est la preuve de votre reconnaissance pour la valeur de la vie d’un homme ou d’une femme. C’est aussi l’expression de votre compassion pour le chagrin de ses proches. Mais il est parfois difficile de trouver le ton juste. Les mots de soutien qui auront la plus belle résonance seront toujours ceux qui viennent du cœur. Au-delà des convenances sociales et des formules de condoléances consacrées, il s’agit de rendre hommage et apporter votre soutien de manière personnelle, simple, ressentie.

Témoigner

Savoir que le cher disparu a impacté d’une manière ou d’une autre votre vie, que sa mémoire perdurera, qu’il a été apprécié, aimé et continuera à l’être, sera d’un grand réconfort pour ses proches dans l’épreuve difficile qu’ils traversent.

En écrivant un message de condoléances, vous vous posez comme un des témoins de l’existence du défunt.

En effet, vous avez croisé les chemins de sa vie, vous avez tissé un lien qui n’appartient qu’à vous deux, qu’il ait été professionnel ou amical, long ou bref. Situer votre place dans le contexte de la vie du défunt peut constituer un bon point de départ pour votre message.

Exemples:

« Je suis coiffeuse dans l’EHPAD où séjournait votre maman…»


Si les condoléances sont adressées à un de vos amis ou parents mais que vous ne connaissiez pas le défunt, vous pouvez tout de même vous situer par rapport à sa vie.


« Je n’ai jamais rencontré votre papa mais je sais à quel point il a marqué votre vie…»

Rendre hommage

Mais rédiger un message personnel ne signifie pas écrire pour parler de soi.

Rendre hommage, c’est avant tout mettre dans la lumière la vie de quelqu’un, ses actes, son comportement, son attitude, ses paroles.

Souligner de quelle manière le défunt a marqué votre vie ou celle des autres. Au moment du deuil, il est nécessaire d’ancrer le défunt dans la vie, de donner de l’importance et de la signification à sa vie.

Exemples :

« Votre papa avait toujours le mot pour rire, même dans les pires situations ! »

« Je me souviens des bons gâteaux que nous confectionnait votre grand-mère : c'était une cuisinière hors pair ! »

« C’est votre maman qui m’a appris à lire. C’était une merveilleuse institutrice que nous aimions tous. »

Encore une fois, vous pouvez rendre hommage au défunt sans l’avoir connu, en vous inspirant de ce que l’on vous en a rapporté :


« Tout le monde connaît le dévouement de votre sœur à sa famille. »

Réconforter

Dans la difficile épreuve que les proches traversent, ils seront réconfortés par des paroles empreintes de sympathie.

Partager la douleur, c’est faire preuve d’empathie.

Rappelez aux proches qu’ils ne sont pas seuls, que vous comprenez leur chagrin et que vous partagez leur peine. Même si vous n’étiez pas proche du défunt.

L’expression de la sympathie peut prendre de nombreuses formes. Que l’on présente ses condoléances à un ami ou à un collègue, l’important est de faire parler son cœur, de faire preuve de sincérité et de compassion.

Vous pouvez exprimer votre propre chagrin mais il est important de reconnaître et respecter celui des proches à qui vous vous adressez.

Exemples :

« Nous savons combien ce deuil vous a atteint et nous nous associons à votre chagrin. »

Si vous êtes proche de la famille, pourquoi ne pas proposer votre aide, votre soutien ?

« J’ai du mal à trouver des paroles de réconfort devant ta douleur, mais lorsque tu éprouveras le besoin d’en parler, je serai là. »

Utiliser citations et formules de condoléances

Un beau texte de condoléances provoque de l'émotion. Les messages les plus touchants sont donc souvent  les plus personnels.  Privilégiez l’utilisation de vos propres mots, restez vous-même. Le caractère unique d’un message contribue à lui donner poids et consistance. Cependant, si vous n’étiez pas très proche de la famille du défunt, si vous avez vraiment du mal à trouver les mots, avoir recours à une citation de deuil sera un appui précieux et apprécié.
De même, les formules de condoléances consacrées peuvent constituer un message court ou terminer un texte de manière élégante et appropriée. L’important est que citations et formules accompagnent et prolongent vos paroles.

Les citations du deuil

Notre sélection des citations sur le deuil les plus inspirantes est un réservoir de citations sur le deuil réconfortantes. La citation aura tantôt la capacité de vous inspirer, tantôt celle de rehausser vos mots, de les sublimer. Elle peut leur donner une portée plus intense encore. Vous pouvez, bien évidemment, utiliser des citations tirées de vos propres lectures, en relation avec la mort et le deuil. Soyez néanmoins attentif à ne pas peiner l’entourage du défunt avec des mots durs, difficiles à lire. Il est important de choisir une citation qui apporte un apaisement, une pensée positive permettant aux proches de regarder vers l’avenir, de les accompagner dans les étapes du deuil. Elles seront particulièrement appréciées par les amoureux de la littérature et des Belles Lettres.

Exemples :

« Je suis certaine que votre père a emporté avec lui tout l’amour que vous lui avez donné et que vous continuerez à lui donner. »

« V. restera à jamais dans nos cœurs. Ses sourires et son courage nous guideront toujours. »

« Nous savons que D. vivra à travers vous et tous ceux, nombreux, qui l'ont aimé. La perte est immense mais le bonheur de l’avoir connu l’est tout autant. »

Les formules de condoléances

L’envoi d’un message de condoléances, s’il est un acte venu du cœur, fait aussi partie des convenances sociales. Dans ce contexte, l’utilisation de formules de condoléances « consacrées » répond au cérémonial du deuil. Elles donnent à votre texte un caractère solennel. Bien qu’inmemori vous suggère de vous en affranchir le plus possible,  afin de  rendre votre message plus personnel, elles restent incontournables. Elles ponctuent votre message avec solennité, élégance et délicatesse.
Ces formules sont particulièrement utiles lorsque vous vous adressez à des connaissances éloignées, pour lesquelles il vous est difficile de rédiger un message personnel.

Exemples :

« Mon épouse et moi-même nous prenons part à votre douleur et vous adressons nos plus sincères condoléances. »

« Soyez assuré de notre soutien et de notre profonde sympathie dans ce deuil qui vous frappe. »

Mais elles peuvent tout à fait convenir lorsque vous présentez vos condoléances à un ami.
Il vous appartiendra de les accompagner de vos propres mots pour les faire vôtres.

« Nous savons combien la disparition de ta maman t’a atteint. Nous partageons ton immense chagrin et t’adressons nos plus sincères condoléances. »

Cher B., reçois mes plus sincères condoléances dans ces moments difficiles que tu traverses avec le courage que l'on te connaît.
Ton papa restera dans nos coeurs.
Amicalement et tendrement.

Pour aller plus loin

Une fois votre message rédigé, il vous appartient de le délivrer à la famille du défunt.
Traditionnelle carte de condoléances ou longue lettre, SMS ou message de vive-voix, présenter ses condoléances peut prendre des formes très variées selon votre sensibilité, votre degré d’intimité avec le défunt et sa famille, votre présence ou non à la cérémonie funéraire. L’important est que votre message soit lu - ou entendu - par la famille du défunt. Peut-être cette dernière vous aura-t-elle indiqué l’existence d’un espace en ligne inmemori.

Pour vous aider plus avant dans votre démarche d’écriture, nous vous conseillons les articles suivants sur notre site :

« Citations sur le deuil » est un recueil de citations littéraires en rapport avec la mort et le deuil.

« Les bienfaits de l'écriture thérapeutique » vous expliquera comment écrire le manque peut aider à le soulager.