Démarches après un décès : la check-list pour ne rien oublier

Démarches après un décès : la check-list pour ne rien oublier

Les heures qui suivent le décès d’un proche sont souvent des moments de profond désarroi et certaines démarches s’ajoutent à l’épreuve de la perte de votre proche.

La loi rend obligatoire le recours aux services d’une entreprise de pompes funèbres qui va vous aider dans les démarches à accomplir.inmemori vous propose un mémo de tâches afin de vous guider et vous accompagner
chronologiquement dans les démarches lorsqu’un décès survient.

Lorsque le décès de votre proche survient :

Le certificat de décès est le premier document indispensable à obtenir. Il est rédigé par le médecin.

Selon le lieu du décès

A domicile  : Il faut contacter le médecin qui se chargera de constater le décès et d’établir le certificat médical de décès. Vous pouvez contacter votre médecin de famille, le SAMU, SOS Médecin...Dans un établissement de santé (hôpital, maison médicalisée, EHPAD) : l’établissement se chargera de ces démarches.Sur la voie publique : la police ou la gendarmerie doivent être prévenues en premier.A l’étranger : contacter les autorités consulaires françaises du pays où a eu lieu le décès.

Contacter les pompes funèbres

Vous êtes libres de choisir l’entreprise funéraire qui vous convient.

Afin de choisir l’agence de pompes funèbres qui saura vous guider au mieux, nous vous recommandons de lire les avis Google de l’entreprise de pompes funèbres.Vous pourrez ainsi vous faire une idée de l’accompagnement dont d’autres familles ont bénéficié.

Consulter nos avis inmemori  Lien

Prendre en compte les volontés du défunt

Peut-être votre proche avait-il réfléchi au déroulement de ses obsèques ?Ces volontés peuvent avoir été consignées par écrit ou simplement exprimées oralement.

Il se peut aussi que vous n'ayez pas eu l'occasion d’évoquer ses souhaits.C’est alors à vous, proche du défunt, que revient le choix de l’organisation des obsèques.

Etablir le parcours des obsèques

Avec votre accompagnant vous allez organiser les funérailles de votre proche dans les 6 jours maximum suivant le décès.

  • Choisir le type de cérémonie funéraire : civile ou religieuse.
  • Déterminer le lieu, la date et l’heure de la cérémonie : chambre funéraire, lieu de culte, crématorium, cimetière.
  • Décider si vous souhaitez vous recueillir auprès de votre proche.

Préparer le déroulé de la cérémonie avec l’aide de votre célébrant

Parler de votre proche avec votre célébrant et décider ensemble de la forme et du déroulé de la cérémonie, ainsi que du choix des textes à lire, des musiques, des gestes d’hommages que vous souhaitez mettre en place au cours de la cérémonie.

Que ce soit pour une cérémonie religieuse ou civile, votre maitre de cérémonie ou célébrant vous apportera une aide précieuse. Il saura vous aiguiller pour vous aider à construire l’hommage que vous imaginez pour votre proche afin d’honorer sa mémoire.

  • Prévoir un livret de cérémonie, qui sera mis à la disposition des proches et des participants pendant les obsèques.
  • Faire agrandir une photo du défunt pour la placer près du cercueil, dans un cadre.
  • Échanger avec votre accompagnant funéraire ou le célébrant sur la possibilité d’organiser un geste d’hommage encore plus personnalisé si cela vous tient à cœur. Certains pourront choisir un lâcher de colombes ou de papillons au cimetière, des feutres ou de la peinture pour écrire un mot à déposer sur le cercueil ou pour écrire directement sur le cercueil. Si vous choisissez cette option, pensez à le préciser à votre accompagnant pour qu’il puisse vérifier que le cercueil choisi le permette.
  • Communiquer le lien de l’espace d’hommage inmemori à tous ceux qui connaissaient le défunt pour que chacun puissent y déposer des photos et des témoignages qui pourront être imprimés dans un livre d’or ultérieurement.
  • Demander aux proches s’ils souhaitent prendre la parole pour lire un texte religieux ou dire un court texte personnel, un hommage funéraire...
  • Se renseigner sur le type de matériel disponible pour la diffusion de musique/ photos/vidéo en fonction du lieu où se déroulera l’hommage.
  • Établir une liste de trois ou quatre morceaux de musique correspondant à la personnalité et à la sensibilité du défunt.
  • Préparer un court montage de photos retraçant les principales étapes de la vie du défunt.

Finaliser le programme de la cérémonie

  • Établir par écrit le déroulé de la cérémonie avec son timing : qui prend la parole ; à quel moment et où, quel morceau de musique, à quel moment et où ; combien de temps prévoir pour chaque étape de la cérémonie.
  • Valider ce programme avec la personne référente pour la cérémonie religieuse ou le maître de cérémonie pour des obsèques civiles.
  • Partager ce programme avec les différents intervenants.
  • Prévoir l'impression d'un livret à distribuer aux différents participants de la cérémonie afin qu'ils puissent suivre son déroulement mais aussi garder un souvenir de ce dernier hommage.

Anticiper la logistique

  • Décider si les déplacements entre les différents lieux de la cérémonie se feront à pied ou en voiture (entre le funérarium et le cimetière par exemple).
  • Prévoir des parapluies si les déplacements sont à pied et les prévisions météo défavorables.
  • Prévoir de l’argent liquide pour la quête dans le cas d’une cérémonie religieuse.

Communiquer sur les détails de la cérémonie

Organiser un verre du souvenir

Les obsèques sont souvent l’occasion de retrouver de vieilles connaissances ou des parents éloignés. Il est donc conseillé de prévoir un lieu où se réunir après la cérémonie pour partager ses souvenirs et remercier vos proches pour leur présence en ce moment éprouvant.

  • Etablir la liste de vos proches que vous souhaitez inviter.
  • Prévoir un lieu où se retrouver et le communiquer oralement aux personnes de votre choix après la cérémonie. Les informations logistiques concernant le verre du souvenir sont aussi accessibles via le lien de l’espace inmemori en hommage à votre proche.
  • Prévoir des boissons et une collation. Le choix des victuailles peut-être un clin d’œil à ce qu’aimait particulièrement votre proche.

Réaliser les tâches administratives suivantes

Dans la semaine qui suit le décès de votre proche, contacter :

  • Les établissements bancaires fréquentés par votre proche. Tous les comptes seront bloqués à l’exception du compte joint.
  • L’employeur si la personne disparue était encore en activité professionnelle, ou Pôle Emploi si votre proche était demandeur d’emploi.

Dans les 30 jours, informer :

  • Les éventuels employés de votre proche (Aide à domicile par exemple).
  • Les aides sociales et la CAF. Selon votre situation familiale, l’accès à certaines allocations peut vous être ouvert.
  • Le propriétaire du bien si votre proche était locataire, ou le syndic de copropriété, si votre proche était propriétaire.
  • Les caisses de retraites.
  • Le centre des impôts.
  • Enfin, résiliez les contrats d’assurance habitation, automobile, santé… ainsi que les abonnements EDF, GDF, téléphone, etc.

Dans les 6 mois :

  • Modifiez la carte grise de la voiture de votre proche.

Votre accompagnant inmemori est à votre écoute pour vous guider dans ces différentes démarches.